Encart paru dans Question(s) de management, n°25, septembre 2019 (Rédacteur en chef, Jean-Marie Peretti)

La nécessité d’avoir une démarche méthodologique, Charlotte du Payrat

L’enjeu aujourd’hui n’est pas tant dans trouver des outils (nombreux) permettant de favoriser l’intelligence collective (brainstorming, co-développement etc…). Il s’agit de prendre une page blanche pour réinventer l’organisation de l’entreprise de sorte à ce qu’elle garantisse un cadre éthique sur lequel puisse fructifier la dynamique collective. Les entreprises performantes de demain sauront se projeter dans le long terme et tenir compte des logiques humaines tout aussi essentielles que les logiques financières. Elles se différencieront alors par un univers épanouissant. Seule une performance s’appuyant sur une dynamique collective est véritablement durable car facteur d’apprentissage, d’innovation et de résilience. La motivation des salariés devient essentielle, comme un moteur pour l’entreprise. L’engagement passe alors par l’écoute du vécu des salariés ou des parties prenantes et par la détection systémique des éventuels cercles vicieux ou vertueux. Il ne suffit pas d’octroyer davantage de liberté aux salariés pour entretenir une vraie dynamique collaborative. Plus que d’outils, plus que d’horizontalité à tout prix, le dirigeant, les RH et les managers ont alors besoin d’une démarche méthodologique*. Celle-ci leur permettra d’accompagner cette transformation avec éthique et de manière ordonnée tout en respectant la culture d’entreprise et son avenir qui se dessine.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *